Le référencement aujourd’hui : généralités, définitions

Depuis que le référencement existe, on a souvent tendance à dire que, sur saisie d’un mot-clé, le but d’un bon positionnement est d’apparaître dans les trois premières pages de résultats des outils de recherche, soit entre la première et la trentième position.
Il s’agit effectivement là d’un « contrat » important qu’il ne faudra jamais dépasser. Être classé après la 30e position sur un mot-clé donné équivaut à un trafic quasi nul. En effet, très peu d’internautes dépassent cette fatidique troisième page de résultats lors de leurs
recherches. Au-delà, donc, point de salut…

Comment les internautes utilisent-ils les moteurs ?

Voici quelques informations issues d’études sur le comportement des internautes sur les moteurs de
recherche.
– Moins d’un tiers des internautes ne consultent que la première page de résultats, et ils sont 45 % à consulter la deuxième et la troisième page ; moins d’un tiers dépassent la quatrième page de résultats.
– 62 % des utilisateurs de moteurs de recherche cliquent sur un résultat proposé sur la première page
de leur moteur favori sans aller plus loin, et ils sont 90 % à ne jamais dépasser la troisième page de
résultats.
– 54 % des internautes ne visualisent que la première page de résultats (19 % vont jusqu’à la deuxième et moins de 10 % à la troisième).
Mais être dans les trente premiers résultats n’est pas toujours satisfaisant, loin de là. Vous pouvez être plus exigeant et désirer, par exemple, apparaître uniquement dans les dix premiers liens affichés, soit dans la première page de résultats. Ce qui est évidemment plus difficile selon les mots-clés choisis. Mais il est clair que le trafic généré sera au niveau de votre ambition si vous y arrivez.
Il est encore plus difficile d’être « au-dessus de la ligne de flottaison » (above the fold en anglais). Cela signifie que votre lien sera visible dans la fenêtre du navigateur de l’internaute sans que celui-ci ait à utiliser l’ascenseur. Par exemple, en résolution 1 024 × 768 (la plus courante à l’heure actuelle), une page de résultats de Google pour le mot-clé « référencement tunisie » apparaît comme sur la figure suivant
referencement
Le navigateur affiche ainsi deux liens sponsorisés (intitulés « Liens commerciaux ») sur la droite de la page mais surtout six liens organiques (issus de l’index de pages web) du moteur sur la partie gauche, visuellement la plus importante.
Le pari sera alors, pour que la situation soit encore meilleure, que vous apparaissiez dans cette zone de six liens. Attention cependant, ce nombre de liens « naturels » peut grandement varier en fonction de nombreux facteurs :
• le type d’information connexe affichée par le moteur selon la requête (plans ou dépêches d’actualité sur Google, exemples d’images répondant à la recherche, etc.) ;
• la présence ou non de liens sponsorisés en position « premium » (jusqu’à trois liens commerciaux peuvent être affichés par Google en début de page sur un fond jaune ou bleu pastel). Comparez les pages de résultats pour un mot-clé comme « référencement » sur Google et Voila (www.voila.fr) et vous comprendrez vite que la ligne de flottaison est inaccessible en référencement naturel sur ce dernier moteur ;
d’une éventuelle proposition de correction orthographique (qui prend plus d’une ligne sur Google) ;
• etc.

Lire la suite