Jardin

Astuces et recommandations diverses pour avoir un gazon vert

Lorsque vous avez la chance d’avoir un espace supplémentaire pour en faire un jardin, il n’y a pas mieux que d’avoir une pelouse verte. Cette dernière envoie un message fort à vos invités ainsi qu’à vos voisins que vous maîtrisez parfaitement les principes qui régissent les activités relatives au jardinage. Dans cet article, nous vous détaillerons les techniques pour obtenir et conserver la qualité et l’impeccabilité de votre pelouse.

La tonte du gazon : comment procéder ?

La tonte du gazon est une activité indispensable si vous voulez le traiter parce qu’il est détérioré. Mais encore plus, la tonte de la pelouse est incontournable pour éviter tout risque qu’il s’abîme. La tonte doit donc intervenir régulièrement pour être efficace.

La détérioration d’un gazon se manifeste principalement par sa couleur qui devient jaune. Pour que cette situation ne se produise jamais, il n’existe pas d’autres alternatives que d’assurer la qualité de la tonte. Une pelouse bien tondue pousse mieux et est plus résistante. Pour les spécialistes du jardinage comme ce jardinier dans le 13, la règle est de tondre une fois par semaine au minimum le gazon si vous voulez qu’il devienne vert. Le mieux serait d’y procéder tous les 4 jours. La tonte doit intervenir pendant que le gazon est encore en pleine croissance. La période de végétation de la pelouse, pour rappel, commence au mois de février et ne se termine qu’au mois de novembre.

La tonte ne doit pas se faire n’importe comment. Des règles doivent être respectées et la première d’entre elles, c’est l’obligation d’affuter la lame. Dans le cas où ce principe est violé, le jaunissement est assuré.

N’oubliez pas de procéder à la fertilisation de votre gazon

Pour que le développement de votre gazon se fasse convenablement, il est indispensable de le fertiliser. La qualité de pelouse dépend entièrement de la quantité des éléments nutritifs qui sont mis à sa disposition. La fertilisation doit se faire deux fois par an pour être efficace. La première étape doit se faire au mois de février ou de mars selon que vous habitez dans une région chaude ou froide. La seconde étape est généralement réalisée vers le mois de septembre et au plus tard à la mi-octobre.

Il faut savoir que la première fertilisation permet d’assurer la couleur verte du gazon et la seconde renforce son développement au niveau des racines et des tiges. Il est important également de savoir que la fertilisation de la pelouse doit être effectuée après que le sol soit mouillé.

L’arrosage, une action à ne jamais négliger

L’eau est un élément indispensable pour n’importe quelle plante. Cela est également valable pour la pelouse. Généralement, les propriétaires arrosent leur gazon à n’importe quel moment de la journée. Cela est toutefois pernicieux pour celui-ci, car l’eau en s’évaporant cause des brulures sur les feuilles.

L’idéal serait donc de procéder à l’arrosage de la pelouse le soir ou la nuit. Cette technique permettrait de rafraîchir la planteet évitera une évaporation rapide de l’eau qui s’infiltrera mieux dans la terre. L’arrosage du gazon doit également intervenir à une fréquence régulière. Une fois par semaine est l’idéal et pour chaque opération il faut veiller à ce que chaque mètre carré du jardin puisse bénéficier de 5 litres d’eau.

L’aération et la scarification de la pelouse

L’aération du sol où se développe la pelouse est une étape cruciale, car si elle n’est pas effectuée, le gazon risquerait de s’asphyxier. A cet effet, il est nécessaire de passer un rouleau aérateur ou de recourir à des patins spécifiques.

L’aération doit être combinée avec la scarification qui permet d’enlever la pelouse morte.