vmc

Comment bien choisir sa VMC ?

La ventilation mécanique contrôlée est un système qui joue un rôle important une fois installé dans une maison.  Elle permet en effet d’améliorer la qualité de vie des personnes qui y habitent. Son choix doit donc se faire avec grand soin et en prenant en compte certains éléments.

Tenir compte du type de ventilation mécanique

Le choix d’une ventilation mécanique contrôlée (VMC) dépend essentiellement des options dont elle dispose et dont vous allez avoir besoin.  En fonction de ces dernières, on peut la classer en trois types selon le confort offert. Il peut s’agir d’une VMC simple flux auto réglable, d’une VMC simple flux hygroréglable ou d’une VMC double flux (il existe aussi d’autres types de ventilation moins répandues comme vous pouvez le découvrir ici).

La VMC simple flux auto réglable travaille continuellement. L’air qui circule à l’intérieur se renouvelle de manière permanente pour le bien-être de ceux qui s’y trouvent. Certains modèles sont munis d’un interrupteur qui permet d’ajuster le débit à sa convenance. Cela est très utile surtout lorsqu’il s’agit de se débarrasser des odeurs de cuisine en un temps minime.

La VMC simple flux hygroréglable est une version plus performante que la précédente. Elle a cette aptitude à régler le débit d’air de manière automatique en fonction de l’humidité contenue dans la pièce.

La dernière, la VMC double flux est le modèle le plus performant. Elle est parfaitement fabriquée pour maîtriser le débit d’air entrant et sortant. Elle a également l’avantage de s’adapter au climat d’où son prix plus élevé que ceux des autres modèles.

vmc

Tenir compte du prix de la VMC

Un autre critère de grande importance pour choisir une VMC est le prix. Celui-ci dépend principalement du type sur lequel se porte le choix. Les ventilations mécaniques contrôlées simples flux auto réglables sont les modèles les moins onéreux du marché. Que l’achat se fasse dans un magasin spécialisé, dans une grande surface ou en ligne, on peut acquérir cet appareil à un très bon prix. Lorsqu’on dispose d’un budget assez restreint, il est tout à fait possible de trouver un modèle de VMC qui correspond dans cette catégorie.

Le modèle hygroréglable est plus onéreux. Cela est dû à son mode de fonctionnement, puisqu’il est capable d’adapter la circulation de l’air au taux d’humidité présent dans la pièce dans laquelle l’appareil est installé. C’est le modèle sur lequel devrait se porter le choix si l’on possède un bon budget et si l’on souhaite faire des économies à long terme. La qualité d’air qu’elle offre est en plus de cela très bonne.

À un prix encore plus élevé, nous avons la VMC double flux. Elle est dotée d’un échangeur thermique qui la rend très performante. Elle offre un grand confort en améliorant au maximum la qualité de l’air pour le plus grand bonheur des habitants.

 

Tenir compte de l’économie d’énergie

Si l’on souhaite économiser de l’énergie, la VMC sur laquelle devrait se porter le choix est le modèle double flux. Non seulement elle est équipée d’un filtre de ventilation qui améliore grandement la qualité de l’air, mais elle réduit considérablement les déperditions énergétiques. Il s’agit de l’appareil idéal pour les habitations ayant des problèmes d’énergies, et il convient en plus de cela aux personnes ayant des allergies.

Tenir compte de l’installation et de l’entretien de la VMC

La mise en place d’une ventilation mécanique contrôlée dépend principalement du type choisi. Lorsqu’il s’agit d’une VMC simple flux, l’installation s’effectue assez facilement.  Par contre, celle d’un modèle double flux peut se révéler être d’une grande complexité.  De grands travaux peuvent être engagés d’où la nécessité de faire appel à un professionnel du domaine. La mise en place d’une ventilation hygroréglable quant à elle nécessite l’observation de la réglementation thermique.

Tenir compte du logement à assainir

Le choix d’une ventilation mécanique contrôlée dépend aussi du logement. Tous les types de VMC ont plus de facilité à être installés à l’intérieur d’une maison individuelle que dans un appartement. Quoi qu’il en soit, de nombreuses solutions sont proposées par les fournisseurs pour adapter l’installation de ces appareils à la configuration de chaque habitat. Toutefois, la tâche est beaucoup plus simple lorsqu’on possède un faux plafond où des combles qui serviront à accueillir les gaines de ventilation.