Pelouse

Conseils pour entretenir votre gazon ?

Pour avoir une pelouse impeccable, un entretien régulier est nécessaire. Il ne faut pas attendre que votre gazon soit abîmé pour le traiter. Mais comment entretenir son gazon ?

Tondre le gazon régulièrement

Un gazon jaune est signe d’un gazon mal entretenu. Pour éviter cela, une tonte régulière est obligatoire. En effet, la tonte permet à l’herbe de mieux se développer. Il est conseillé de tondre son gazon hebdomadairement et surtout de faire appel à un professionnel comme ce jardinier expert dans le 07. La fréquence pour la tonte est au moins une fois par semaine, mais l’idéal serait de procéder à une tonte les 4 ou 5 jours. La meilleure période pour tondre votre gazon est durant sa phase de croissance. Cet intervalle de temps se situe entre le mois de février au mois de novembre. Il faut également prendre en compte le climat dans votre région.

La première précaution à prendre pour la tonte de gazon est de s’assurer que la lame de la tondeuse est affûtée. Dans le cas contraire, la lame peut arracher certains brins d’herbe, car la coupe est irrégulière. Ce qui est néfaste pour votre gazon, car celui-ci devient jaune.

Procéder à la fertilisation de votre gazon

La qualité de votre gazon est tributaire de la fertilisation. Celle-ci constitue une étape primordiale en ce sens qu’elle permet de nourrir le sol des éléments nutritifs indispensables à une meilleure végétation.

La fertilisation s’effectue en deux étapes. La première fertilisation a pour objectif d’éviter la dégradation des feuilles et le jaunissement de votre gazon. Elle permet de donner à votre gazon une couleur vive. Cette première fertilisation s’effectue en février ou en mars selon le climat dans votre région. Ensuite, une seconde fertilisation prend place à l’automne. Celle-ci permet de renforcer les racines et les tiges et donc aboutit à une meilleure croissance.

Penser à aérer votre gazon

Deux méthodes peuvent être envisagées pour aérer votre gazon. La première consiste à passer un rouleau aérateur. Ses pointes enfoncées dans le sol permettent de trouer ce dernier et donc une meilleure aération. Cette méthode est plus avantageuse pour une pelouse de grande taille, car elle nécessite un temps réduit pour sa réalisation. Vous pouvez également utiliser des patins aérateurs. Ces patins aérateurs doivent être fixés à vos chaussures. D’où sa pertinence pour les pelouses de petite taille.

Procéder à un arrosage régulier

Pour le bon développement de votre gazon, celui-ci a besoin de beaucoup d’eau. La qualité moyenne d’eau nécessaire pour satisfaire les besoins d’une pelouse est évaluée à 5 l par mètre carré. Ce n’est qu’avec cette valeur que vous pourrez assurer que la terre sera humectée en profondeur et que les racines pourront se fixer convenablement au sol grâce à des racines longues.

Deux opérations d’arrosage de la pelouse ne doivent pas être trop espacées. L’idéal serait que vous puissiez arroser votre gazon une fois chaque semaine. Les jardiniers recommandent vivement que l’arrosage soit effectué en fin d’après-midi pour éviter que l’eau utilisée ne s’évapore pas sou l’effet de la chaleur du jour. Si vous avez la possibilité d’installer un système d’arrosage automatique, programmez celui-ci à ce qu’il démarre pendant la nuit.

Scarifier de la pelouse, un processus incontournable

La scarification de la pelouse signifie l’enlèvement des gazons morts sur le terrain. L’objectif de cette opération est le rajeunissement du gazon. Un matériel spécifique appelé scarificateur est nécessaire pour la réalisation de ce travail. Dans le cas où vous avez une grande superficie à scarifier, il est recommandé d’utiliser un scarificateur électrique. Dans le cas contraire, un scarificateur manuel est amplement suffisant.

La scarification ne doit pas être effectuée à répétition. Elle ne doit intervenir qu’une seule fois par an et doit uniquement être opérée sur un gazon âgé de 4 ans et plus. Une fois la scarification terminée, pensez à passer un râteau pour enlever les déchets.