chaudieres

Tout savoir sur les pannes de chaudières

Une panne de chaudière peut être l’un de ces événements très désagréables et coûteux. En effet, la chaudière est un appareil complexe, mais fortement sécurisé dans ce sens qu’elle est prévue pour se mettre automatiquement en sécurité lorsqu’un problème survient. Sur ce, en cas de panne, l’idéal est de vérifier au préalable la chaudière juste avant de faire appel à un plombier-chauffagiste professionnel.

Les vérifications à faire

Dans ce procédé de vérifications préalables, l’idée consiste à détecter en premier lieu la source de la panne de l’appareil afin de la résoudre du mieux qu’on peut. Pour ce faire, dès lors que la chaudière ne marche plus, le premier réflexe est de vérifier l’accordage des fils, autrement dit les branchements électriques et l’état des fusibles. En effet, la panne de chaudière peut provenir d’une faille électrique ou pour faire simple d’un souci d’électricité. Par la suite, on doit ensuite vérifier la pression d’eau. Évidemment, un défaut de pression peut à tout moment provoquer une panne de chaudière. À ce propos, si la pression de l’eau est en baisse, on doit impérativement remettre de l’eau dans l’appareil. En l’occurrence, si elle (pression de l’eau) augmente, on doit a priori purger le radiateur afin d’évacuer l’air qui se trouve compressé dans celui-ci. Parmi les vérifications à effectuer, il est également plus judicieux de contrôler l’arrivée de fioul ou de gaz en tâchant de vérifier que celle-ci ne soit ni fermée ni coupée pour des raisons de travaux.

Les pannes courantes

Les pannes de chaudière sont en général les mêmes malgré la différence au niveau de chaque installation. Quoi qu’il en soit, identifier la panne permet de mieux l’expliquer au plombier-chauffagiste à Lille, pour ceux qui sont dans cette localité lors de l’intervention. Cela dit, les pannes de chaudières les plus courantes peuvent se passer au niveau du vase d’expansion sanitaire ou également au niveau de l’échangeur à plaque. Installé à l’arrière de l’appareil, coloré le plus souvent en rouge, il existe bon nombre de signes qui permet de détecter la défaillance sur le vase d’expansion. Parmi ceux-ci se trouve par exemple la perte de pression au niveau du circuit de chauffage, la fuite d’eau sous la chaudière, etc. En outre, la chaudière tombe aussi en panne lorsque l’échangeur à plaques devient HS. Par ailleurs, si on a une chaudière allumée, mais qui ne produit en aucun cas de l’eau chaude, il est fort probable que d’un côté la sonde de température est HS. De l’autre côté, il peut aussi arriver que la sonde sanitaire ne marche plus.

Quoi qu’il en soit, comme il est dit « prudence est mère de sureté », l’idéal est de faire appel à un plombier-chauffagiste au moins une fois par an afin de réaliser l’entretien et vérifier l’état de la chaudière.