verriere

Tout savoir sur la verrière de toit

Pour une touche d’originalité à la maison, une luminosité en plus apportant du charme aux combles, on peut choisir de mettre en place une verrière de toit.  Dans cet article, nous allons nous focaliser sur cette dernière afin que cette notion ne soit intégrée dans votre vocabulaire.

Description d’une verrière de toit

Une verrière de toit est une surface vitrée de grande dimension intégrée dans un toit. Elle repose sur un châssis et on la retrouve le plus souvent sur un toit plat.

Elle est composée d’une longue ossature contenant plusieurs fenêtres arrangées en ligne. Elle a été conçue pour apporter de la luminosité aux combles de la maison, mais peut également servir pour la création de serres ou de jardin d’hiver. Avec le progrès des fabrications au fil des ans, les verrières de toit ont évolué.

En effet, la verrière de toit pèse environ 50 kg au m². De ce fait, il est important de vérifier la charpente avant de songer à la mettre en place. Elle est idéale pour une charpente en bois avec une couverture en tuile. Par contre, si on a une couverture métallique telle que le zinc, il est recommandé de bien vérifier si la toiture est apte à supporter le poids de la verrière.

Le cadre de la verrière peut être composé de PVC, d’acier, de bois ou d’aluminium, mais l’idéal est l’acier, car il est trois fois plus résistant que l’aluminium. Elle peut être peinte en différente couleur. On peut utiliser de la peinture laquée, le thermo laqué, de l’époxy ou aussi des effets pailletés et métallisés.

Concernant les vitres de la verrière, on peut choisir entre le verre simple, le verre à double ou triple vitrage isolant ou bien un matériau synthétique tel que le polycarbonate.

Pour des vitres en verre, on peut opter pour le verre de sécurité ou verre feuilleté assurant une bonne protection contre les effractions et est de grande résistance aux chocs. Aussi, le verre feuilleté est de très bonne résistance aux intempéries et est doté d’une bonne isolation phonique et acoustique. On peut également opter pour un verre anti-UV afin de réfléchir les rayons du soleil et d’empêcher la chaleur de rentrer pendant l’été. Ce type de verre est le mieux adapté pour une verrière très exposée au soleil.

On peut également distinguer plusieurs types de verrières de toit : la verrière plane, la verrière d’angle, la verrière pyramidale, la verrière modulaire fixe, la verrière modulaire ouvrante ou coulissante et la verrière en caisson incliné.

Afin de faire le bon choix de verrière, il est conseillé de contacter un couvreur qui saura choisir et mettre en place la verrière adaptée à votre type de toiture.

Avantages et inconvénients d’une verrière de toit

La mise en place des verrières de toit est très avantageuse pour le propriétaire de la maison.

Elle donne un aspect luxueux à l’habitat, lui donnant ainsi une esthétique incomparable.

En plus de la luminosité qu’elle offre à la pièce, elle peut également être ouvrante favorisant ainsi une bonne aération à celle-ci.

Elle permet également une bonne économie d’énergie pour le cas d’un vitrage à haut rendement.

La verrière de toit est aussi bien étanche étant donné qu’elle est posée sur un soulèvement étanche avec des solins.

Cependant, la verrière de toit possède également certains inconvénients.

Elle n’est pas idéale pour un propriétaire ayant un budget limité, car ces matériaux sont assez couteux et les travaux doivent être sur mesure.  Aussi, la pose est assez difficile à faire et nécessite donc l’intervention d’un professionnel comme ce couvreur dans le 38