chantier

Scanning laser 3D et BIM : indispensables dans les travaux du bâtiment

Pour les professionnels du bâtiment et des travaux publics, l’usage des nouvelles technologies est aujourd’hui incontournable. Le scanning laser 3D et le processus de la maquette BIM sont les technologies les plus utilisées dans ces secteurs.

Scanning laser 3D : le nouvel allié des professionnels du bâtiment

Il est connu que la technologie améliore la performance, la qualité et le confort, selon le milieu dans lequel on l’applique. À ce sujet, on peut révolutionner les techniques de mesure grâce aux innovations technologiques dans le domaine du bâtiment. Elles sont particulièrement utiles pour les entrepreneurs, les responsables de la menuiserie, mais aussi dans de nombreuses autres expertises intervenant dans une construction ou une rénovation. En effet, avant de commencer les travaux, on calcule et on estime la quantité de matériaux à utiliser, puis les équipements et le temps nécessaires pour terminer l’ouvrage. Parfois, on dépasse largement le délai convenu ou on termine le chantier avec une importante quantité de restes de matériaux. Les nouvelles technologies vont justement permettre d’éviter les éventuels gaspillages.

Parmi les nouvelles méthodes intelligentes actuelles, réaliser des relevés d’expertise par scanning laser 3D est de plus en plus courant. Il s’agit d’une technique permettant de capturer les données concernant un ouvrage et son environnement. Grâce au scan laser 3D, on obtient de nombreuses informations sur le chantier. On parvient même à atteindre les endroits particulièrement difficiles d’accès. Les intervenants vont d’autant plus avoir un meilleur aperçu de ce qui les attend. Le système de numérisation 3D se destine plus pour les sites, les bâtiments et les ouvrages déjà en place. La version numérique permet de mieux appréhender le projet, puisque les données sont correctes. De plus, les mesures sont extrêmement précises, au millimètre près.

L’importance de la maquette BIM

En ce qui concerne le BIM, littéralement, c’est la modélisation des informations du bâtiment. Après avoir obtenu les nuages de points, par le biais du relevé par scanning 3D, on utilise les données reçues pour créer des maquettes BIM. La combinaison de ces deux technologies permet ainsi de détecter les éventuelles modifications nécessaires. On obtient une représentation réaliste du projet pour apporter une mise à jour si nécessaire. Tous les professionnels intervenant sur le bâtiment pourront collaborer plus facilement et partager des données en utilisant cette maquette numérique. Après avoir rassemblé l’ensemble de la maquette, on repère et résout les problèmes avant même de commencer le chantier.

Avant de s’attaquer aux travaux, le Bim est la solution pour simuler et détecter les conflits, mais permet aussi de contrôler le budget. Cette technologie peut servir durant toute la durée du projet, de la conception de l’ouvrage jusqu’à sa démolition. Entre-temps, s’il y a des changements à effectuer, il faut partir de la maquette BIM. Pour mieux exploiter ce nouveau système, on l’assimile souvent à des logiciels, comme Autocad. Et afin de tirer profit des nombreux avantages apportés par le Bim, il vaut mieux recourir à un bureau d’études bim. Pour tout le processus de modélisation, on a également besoin des conseils avisés des professionnels en la matière.